Piano

Restons tout de suite super humbles

Je ne suis pas vraiment bon. Je suis relativement mauvais d’ailleurs. Mais je débute tout juste mon apprentissage. En réalité, j’avais écrit un petit article à l’époque… j’ai commencé à pratiquer le piano en avril 2017. Ma méthode étant la suivante : pas de méthode, pas de prof, pas de support particulier… juste la volonté d’apprendre à jouer, à lire des partitions, et le défi de voir si en trois/quatre ans je peux parvenir à un niveau dont je puisse être fier.

Pour atteindre cet objectif, je m’étais imposé de jouer 5 à 10 minutes par jour, tous les jours. C’est un rythme que je n’ai jamais su tenir concernant la moindre activité sportive ou quoi que ce soit d’autre, mais là c’était assez clair dans mon esprit. Je devais pratiquer quotidiennement. Et en un peu plus d’un an, j’ai plus ou moins réussi. Disons qu’aujourd’hui je pianote cinq à six jours par semaine. Et le week-end, c’est souvent entre trente et quarante minutes par jour.

La madeleine de Stéphane…

Refaisons un bref saut dans mon enfance. Lorsque je suis tout petit, mes parents — ou le père Noël, je ne sais plus — m’offrent un minuscule clavier électronique Bontempi avec approximativement 16 touches et un son dégueulasse, d’une valeur de *certainement trop cher pour ce que c’était*. Je trouve ça rigolo — comme tous les enfants — et je passe un peu de temps avec.

Quelques années plus tard, je dois approcher des dix ans, on me gratifie d’un upgrade de folie : un Yamaha PSS-595 que j’ai toujours !

Oui, il a un peu vécu… il a bien vingt-cinq ans, le bazar !

Les touches sont un peu plus nombreuses, un peu plus grandes que sur le Bontempi. Mais ça n’est encore pas un vrai piano. Loin de là. Cela dit, je m’éclate, je m’essaie à jouer Jurassic Parc, la claire fontaine et plein de musiques qui me passent par la tête. Je me souviens avoir usé ce truc pendant des heures, cherchant des airs et tentant de les reproduire — sans accords, sans aucune connaissance en solfège, sans rien. En y repensant, c’est un miracle que cet appareil fonctionne toujours.

Puis je grandis, je délaisse l’instrument en me rendant progressivement compte que de toute façon je suis un gros nul : j’ai appris tout seul à pianoter efficacement et rapidement sur un clavier d’ordinateur, mais je n’ai jamais réussi à coordonner un accord de la main gauche et une mélodie de la main droite. C’est le fiasco. Je préfère remplir les 6Go de mon Archos avec les dernières œuvres de Hans Zimmer, James Horner (RIP), John Williams, etc., et écouter ça pendant les récrés au lycée. Oui, j’ai bien conscience que je parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître !

Retour vers le présent

Bref, on ne va pas refaire tout le fil de ma vie. Mais voilà, j’ai acheté un “vrai” piano électronique, un joli Yamaha P45, au printemps 2017. Et depuis, j’apprends ! Et franchement, c’est assez compliqué. Mais j’avance. De semaine en semaine, de mois en mois, je m’améliore. Je fais des accords à trois, puis quatre doigts. En plaqué, puis en arpège, et même parfois sur un rythme différent de la mélodie *hourra* !

D’ailleurs, j’avais commencé à alimenter une chaîne YouTube pour partager ma progression avec le plus grand monde. Le problème c’est que je perds mes moyens devant la caméra et je ne fais que des fausses notes. Ce qui complique énormément les séances d’enregistrement ! Donc ces derniers mois j’ai boudé la vidéo et j’ai joué pour mon seul plaisir. Mais j’ai toujours ce souhait de m’améliorer et de remettre des vidéos en ligne. Quand je trouverai la force et la patience nécessaires.

En attendant, je continue de travailler, de progresser, de me diriger vers mon objectif de devenir un pianiste convenable dans quelques années. Et puisque je passe beaucoup de temps à retrouver moi-même certains titres, certains airs, puis à en écrire mes propres partitions, j’ai eu envie de partager le fruit de ce travail pour que d’autres puissent en profiter.

J’essaierai donc de maintenir la liste suivante à jour !

Un an plus tard…

Cela fait un an que j’ai créé cette page sur mon site. J’ai bien continué le piano, mais je n’ai pas beaucoup écrit — ni même lu — de partition depuis un certain temps. Mais voilà, puisque tout arrive, j’ai remis à jour toutes les partitions que j’avais déjà écrites entre avril/mai 2017 et mai 2018 et j’en ai ajouté deux nouvelles écrites ces derniers jours.

Cliquez sur le titre pour télécharger la partition. Le logiciel pour les lire/modifier/écouter s’appelle MuseScore et il est disponible ici, pour Windows/MAC/Linux : https://musescore.org/fr/download.

Auteur/Compositeur originalTitreType d’accordsDate
Francis CabrelPetite Marie3 doigts plaqués27/05/2017
Francis CabrelJe l’aime à mourir3 doigts arpèges06/10/2017
Francis CabrelOctobre3 doigts arpèges22/10/2017
The SeatBeltsThe Real Folk Blues (B.O. Cowboy Bebop)3 doigts plaqués06/02/2018
Roch VoisineHélène4 doigts arpèges29/04/2018
Vladimir CosmaLes Mondes Engloutis4 doigts plaqués30/04/2018
Pascal ObispoLucie3 doigts pompe/arpégés03/05/2018
Vladmir CosmaLes Mondes Engloutis – avancé4 doigts “pompe”19/04/2019
RafaëlEt dans 150 ans4 doigts arpégés20/04/2019
Francis CabrelL’Encre de tes yeux4 doigts arpégés21/04/2019
Francis CabrelOctobre – avancé4 doigts arpégés25/04/2019
Francis CabrelJe l’aime à mourir – avancé4 doigts arpégés25/04/2019
BarbaraL’aigle noir – avancé4 doigts pompe/arpèges25/04/2019

** Dernière mise à jour : 25/04/2019 **

Et tant que je bénéficie d’un compte MuseScore Pro, vous pouvez également télécharger et même écouter en ligne, toutes ces partitions, depuis cette page : https://musescore.com/user/19538606/sheetmusic.

D’autres partitions sont à venir : j’en ai une dizaine en cours/en attente ! Avec notamment :

  • Jacques Brel — Le port d’Amsterdam
  • Jayce et les conquérants de la lumière
  • Céline Dion — My Heart will go on
  • Sarah Mc Lachlan — Angel
  • Michael Nyman — La leçon de piano
  • etc.